Assemblée génerale de Kodomma

Le Président du Conseil d’Administration de l’Université Emi Koussi

Auprès des siens

Le Samedi 09 mars, le Président du Conseil d’Administration  de l’Université Emi Koussi Dr Allah-Ridy KONE s’est rendu dans le Mayo-Kebbi/Est et la Tandjilé/Ouest auprès des siens réunis en Assemblée Générale de Kodomma (festival Moussey-Marba) pour apporter sa pierre dans la construction du pays. Trois domaines attirent actuellement son attention et méritent qu’on y s’attarde principalement : la Culture, l’Education et le Développement.  

« Il n’y a pas de développement sans paix, il n’y a pas de paix sans éducation et il n’y pas d’éducation si l’homme est déraciné de la culture qui fonde son essence ». Ce propos du Dr a marqué la conscience de toute l’Assemblée. Plus qu’un message, il s’agit d’une parole qui engage son auteur : le Pasteur en est conscience. « Je peux ne pas être Président de Kodomma, mais je réaliserai toujours ce que je veux faire pour vous » a-t-il mentionné.

Pour revenir aux moments les plus frais de cette Assemblée Générale, nous notons que c’est pour la deuxième fois ce grand Homme a été porté par le peuple Moussey-Marba à la tête de Kodomma pour sauver leur patrimoine culturel en perte des valeurs humaines et ancestrales par acclamation par assemblée réunie en session plénière. Ceci témoigne d’une popularité indéboulonnable de ce pasteur qui a le cœur du pasteur. En effet, à ladite Assemble, Dr Allah-Ridy KONE a démissionné et avec lui, toute son équipe pour faire prévaloir l’alternance. L’appel à la candidature fut lancé par le président du presidium. Pendant plus d’une demi-heure aucune candidature ne s’est manifestée. Les Chefs traditionnels, gardiens de cette culture, ont jugé opportun de reconduire le Président sortant à la tête de Kodomma pour un mandat de  quatre ans. Selon les chefs des cantons Moussey-Marba, le Président du Conseil d’Administration de l’Université Emi Koussi, porte en lui un projet de société et a une vision de développement qui participe au pleine l’épanouissement de l’homme tout entier qu’il faut soutenir. C’est pourquoi « nous ne le lâcherons jamais » nous confie un des chefs des cantons présent à l’Assemblée Générale. « Allah-Ridy a construit pour nous et pour nos enfants des écoles partout dans les chefs lieu des cantons, il nous a fait des forages d’eau, il a donné des bourses d’études à nos enfants et à beaucoup d’autres Tchadiens, il est l’homme de développement. Nous allons le soutenir jusqu’au bout », martèle un autre chef de canton. Nous pouvons l’affirmer aujourd’hui sans risque de se tromper qu’il est l’homme qui fait l’unanimité dans les cantons Moussey-Marba, puisque les œuvres qu’il réalise parlent pour lui. C’est le fils Banana qui fait la fierté de tout un peuple et surtout à la base.

Signalons que l’an dernier au festival Kodomma, le président de ladite fête Dr Allah-Ridy KONE avez eu l’intuition d’inviter aussi le peuple Massa et le peuple Toupouri. Cela a jeté définitivement des bases d’une unification de la culture Banana. Cette initiative coïncide fort bien avec les ordonnances de la Quatrième République qui interdit les manifestations culturelles à caractère ethniques. Et dans son discours, le président de Kodomma note que «  le peuple Banana est un peuple hospitalier qui a le cœur bon et gentil. Nous ne rejetterons jamais ceux qui veulent être de nôtre » a-t-il conclu. Alors l’homme qui a des visions du futur est l’homme du peuple.

HAM-LONA SEMKADI Laurent

Laisser un commentaire