La reprise effective des cours au département de la Santé

Après deux semaines de perturbation des cours au département de santé humaine et animale de l’Université Emi Koussi suite à un malentendu sur la démarche administrative auprès des institutions de tutelles, les étudiants et les enseignants viennent de reprendre avec les cours.

Pour des raisons sans fondement convaincant, le département de santé de l’Université Emi Koussi fut perturbé par une petite grève il y a de cela deux semaines. Les ministères de tutelle et l’Office National des Examens et Concours du Supérieur ont recommandé eux-mêmes la reprise de cours. En effet, selon les autorités de tutelle, les informations qui ont conduit à ce mouvement sont d’ordres administratifs et ne relèvent pas seulement du ressort de l’UNEK. C’est pour quoi ils demandent aux étudiants de reprendre les chemins des amphithéâtres, car c’est là où sont leurs places. L’Université Emi Koussi a formé et continue à former des hauts cadres pour le pays et pour l’Afrique et cela ne fait aucun doute, sa notoriété et sa réputation ne souffre d’aucune ambiguïté. Il n’y a aucune crainte dans le fonctionnement de l’Université Emi Koussi, a ainsi rassuré et conclut le directeur de l’ONECS. Et par conséquent, cette grève est un tort fait à la nation. Pour preuve, environ deux cent étudiants soient boursiers, soient exonérés avec réduction des frais de scolarité étudient dans cette Université. C’est ainsi que séance tenante les étudiants de l’UNEK, via leur Fédération, par un communiqué ont demandé la reprise immédiate des cours. Depuis jeudi matin, les cours fonctionnent de sept heures à dix-huit heures. Maintenant l’heure est à la préparation des examens dans ce département qui est désormais à la traîne des autres départements.

                                                                                            HAM-LONA SEMKADI Laurent

Laisser un commentaire