MINSUP TCHAD Audience accordée à SFAX TUNISIE-UNEK TCHAD

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur du Tchad a reçu en audience ce matin, Lundi 29 Octobre, à son bureau le Doyen de la Faculté de Médecine le Pr Samy KAMMOUN et le Président du Conseil d’Administration de l’Université Emi Koussi Dr Allah-Ridy KONE. Nous faisons le point…

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur David OUDENGAR NGAREMADEM a accordé ce matin à son cabinet une audience au Doyen de la Faculté de Médecine de l’Université SFAX en Tunisie, accompagné du Président du Conseil d’Administration de l’Université Emi Koussi et son staff. Il s’agit d’une visite de civilité et de courtoisie, mais qui a permis de discuter pour un temps soit peu, des accords qui lient et pourront lier de la plus belle manière les deux Institutions que sont UNEK et SFAX et leurs Ministères de tutelles en Tunisie et au Tchad. Sur le dossier de la Faculté de Médecine de l’Université Emi Koussi sur l’expertise de la SFAX, le Doyen de la Faculté de Médecine le Pr Samy dit que « la SFAX est arrivée à un niveau où elle doit répondre à son engagement sociétal » face à l’humanité. C’est pourquoi cette prestigieuse Université exporte depuis des années son soin et son savoir-faire dans le partenariat sud-sud. Sur ce, c’est notre honore et la crédibilité de SFAX qui est en jeu ; et d’autant plus qu’il s’agit de santé humaine, le degré d’exigence au travail sera placé double quant à l’encadrement des jeunes et à leur formation, a précisé le Pr Samy. Donc le Ministre de la santé et le Ministre de l’Enseignement Supérieur de Tunisie sont prêts pour aider le pays de Toumaï, si le pays en voit la nécessité. L’Université Emi Koussi (l’UNEK), serait donc un cadre idéal et un atout pour assoir et finaliser les accords-cadres relatifs aux conditions de fonctionnement de ce partenariat. Signalons par exemple que pour l’an dernier, vingt-six missions ont été effectuées en provenance de SFAX pour l’UNEK afin couvrir le besoin en enseignement de la première promotion de Médecine. L’U-SFAX, se dit aussi prêt pour aider le Tchad dans le domaine de l’enseignement universitaire des matières telles que : Les mathématiques, l’économie, sciences sociales et humaine… dans les Universités Publiques, élargissant ainsi le partenariat.

Le Ministre de l’enseignement supérieur le Pr David OUDENGAR, saluant l’initiative, s’est attelé sur des aspects un peu plus pratiques et techniques de la faisabilité de ces accords-cadres en soulignant qu’une commission de travail et d’inspection sera mise sur place dans un bref délai pour finaliser ces accords. Il y aura dans un bref délai également une assise de discussion avec la SFAX et le gouvernement Tunisien et l’UNEK, s’il faut s’orienter vers une co-diplomation des diplômes de médecine de l’UNEK ou laisser cela à l’exclusivité de SFAX ou l’UNEK. Le contenu du programme de l’enseignement, même s’il doit tenir compte de l’orientation de l’OMS, il se souciera également des contextes politico-économiques et pathologiques du Tchad a souligné un des assistants ; puisqu’il ne s’agit pas d’une importation de la Médecine tunisienne.

Le Président du conseil d’administration de l’UNEK, Dr Allah-Ridy KONE, remerciant le ministre, s’en félicité de sa disponibilité malgré ses occupations à accepter cette audience. Son institution, l’Université Emi Koussi est déterminée à aller de l’avant pour éduquer et servir la Nation, tant qu’elle pourra. Les remerciements et les civilités d’aurevoir ont mis terme à la partie.

HAM-LONA SEMKADI Laurent

Laisser un commentaire