Université Emi Koussi : Prête à accueillir les nouveaux bacheliers

« Qui veut aller loin ménage sa monture », dit un proverbe populaire. Après le baccalauréat, nos jeunes ont beaucoup plus de difficultés à choisir non seulement une filière, mais surtout un établissement. La tâche n’est pas souvent si facile. Cependant, à la lecture de dernières actualités tchadiennes, les lauréats de la session de juillet 2019 peuvent être mieux éclairés.

Le gouvernement tchadien a fait de l’éducation la priorité des priorités. C’est dans ce sens, Socrate avait une fois déclaré que « nul n’est méchant volontairement ». Autrement dit on ne peut l’être que par ignorance. Cependant une école qui forme au rabais est encore pire que celle qui ne forme pas du tout.

Se rendant compte de la gravité de la situation, le gouvernement tchadien sous l’impulsion de Dr. David Houndeingar Ngarimaden a décidé, d’une part, de fermer 19 établissements privés détonnés comme exhibant un enseignement douteux  et de l’autre, il a mis en demeure 4 écoles.  En plus de cela, 13 instituts ont été interdits de délivrer des licences et des masters c’est-à-dire ces derniers ne seront plus autorisés à offrir une formation de ces deux cycles : ils doivent se contenter de la formation du diplôme de BTS qui d’ailleurs sera sanctionné par un concours national. Donc à l’heure actuelle, il existe moins d’une dizaine des établissements de l’enseignement supérieur qui sont jugés dignes d’avoir répondu aux exigences de l’enseignement  supérieur et du CAMES.  L’UNIVERSITE EMI KOUSSI a le privilège d’être inscrite dans ce lot à cause de l’évaluation de la Commission Nationale de l’Enseignement Supérieur Privé (CNESP) qui l’a classée parmi les quatre meilleures universités privées du Tchad. Selon les propres termes de cette commission, l’UNEK est inclue parmi les meilleures universités tchadiennes « en offrant un enseignement de très bonne qualité ».

Un autre organe qui excelle dans les évaluations des universités au niveau mondial est Atlantic International University (AIU). L’AIU a non seulement retenu  l’Université Emi Koussi, l’unique du privé parmi les universités publiques, il l’a classée première au Tchad Cf. (https://www.4icu.org/td/).

Le Directeur Général du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Dr Mahamat Borgou Hassane, lors de l’émission « débat actu » du mercredi 07 août 2019 de la Radio diffusion nationale tchadienne n’est pas passé par 1000 chemins  pour orienter les nouveaux bacheliers à s’enrôler dans les établissements privés crédibles, ceux dont la qualité ne fait aucun défaut à l’instar l’Université Emi Koussi. De ce fait, l’UNEK a cette fierté d’ouvrir grandement  ses portes pour l’année académique 2019-2020 aux heureux lauréats au baccalauréat session de juillet 2019. L’Université Emi Koussi est une Université qui vous conduira doucement mais surement  vers le Sommet du Savoir.

                                                                                                                     HAM-LONA SEMKADI Laurent

Laisser un commentaire