Les Femmes et filles de l’Université Emi Koussi (UNEK) pour le Volontariat des Nations Unies.

    Le bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale du Programme des Volontaires des Nations Unies a organisé ce Samedi 06 Avril 2019 au CEFOD une mini-campagne de sensibilisation de la gente féminine au volontariat et aux valeurs des droits des femmes/des filles. Activité à laquelle Dix Sept (17) femmes et filles de l’UNEK ont activement pris part.

Samedi 06 Avril 2019, était une journée chargée pour les femmes/filles de l’Université Emi Koussi. Elles ont participé à la journée de sensibilisation des femmes aux Volontariats des Nations Unies (VNU), régis par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Cet évènement avait pour thème : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement » et comptait une trentaine de représentants des institutions privées et Etatiques de la place dont l’Université Emi Koussi. Le but de cette initiative était d’accroitre le nombre de femmes volontaires pour les Nations Unies afin de promouvoir le rôle de celles-ci dans le développement du Tchad et des Nations. Toutes les agences des Nations Unies et les différents partenaires présents (PNUD, UNICEF, PAM, OMS, FAO, UNHCR, UNESCO) invitent toutes les jeunes femmes et filles à s’inscrire le plus tôt possible dans le ROSTER Volontariat des Nations Unies (VNU) sur le site www.unv.org/fr/deviens-volontaire.

Selon le témoignage de l’une des Volontaires Mme. Odie Vanessa, être volontaire c’est s’engager à apprendre et à travailler pour les autres, aimer servir à autrui sans toutefois attendre une récompense particulière en retour. D’après le constat de l’ONU, il n’existe que 32 Volontaires des Nations Unies au Tchad dont 13 Internationaux, et 11 Nationaux parmi lesquels 06 femmes Tchadiennes. Par conséquent, le Programme VNU s’est fixé les objectifs suivants :

-Assurer l’accès à une éducation de qualité ;

-Parvenir à une égalité entre les sexes.

Pour M. Christian Beassoum, ces objectifs fixés peuvent être atteints à travers l’accroissement du nombre de femmes Volontaires, dont les femmes / Filles de l’UNEK feront évidement partie dans les mois à venir.

L’université Emi Koussi, « Le Sommet du Savoir ».

 

Mosmadji Grâce Tolkoi

Laisser un commentaire