Les étudiants de l’Université Emi Koussi Sur les traces de Sao

Les étudiants de l’Université Emi Koussi

Sur les traces de Sao

Pour permettre aux étudiants en troisième année de licence en aménagement du territoire de lier la théorie à la pratique, l’enseignant de l’UNEK monsieur ADOUM NGARIAM, par ailleurs Directeur Général du Musée national a voulu que ses étudiants bénéficient de l’expertise de l’archéologue Dr CIISON MANKARA pour leur permettre de comprendre l’histoire humaine enfuie sous terre. Nous faisons le point sur les moments forts de cette étude dirigée…

En effet, il s’agit selon l’enseignant ADOUM NGARIAM, d’une visite pédagogique des étudiants en troisième année qui apprennent la géo-archéologie. En aménagement du territoire, ces présents étudiants, aménageurs de demain, seront confrontés à des expériences d’ordre archéologique dans leur vie pratique. Donc, pour n’est pas qu’ils foulent au pied le patrimoine culture enfuis, ils doivent se familiariser avec ce que sont les vestiges et les différentes couches archéologiques par comparaison à la couche géologique. Il y a de cela quelques jours, sur le site de la construction de la basilique, des découvertes ont révélé qu’il y a sur ce site des éléments de témoin humain enfuis. Ce lieu devient donc un endroit privilégié pour les études archéologiques. Pour ne pas être les derniers à en savoir plus, les futurs aménageurs de l’Université Emi Koussi n’ont pas aussi trainé les pas. Selon l’archéologue Dr CIISON MANKARA, il existe sur ce site plusieurs éléments de découvertes archéologiques : il y a d’abord ce qu’on appelle des couches stratigraphiques non archéologique à distinguer des couches archéologiques. Et c’est dans celles-ci qu’ont été révélées les découvertes récentes dont ont fait allusions les médias les semaines passées. Selon l’archéologue, ils ont trouvé sur le site des ossements humains, des bracelets, une urne funéraire, un silo à eau et à graine… Même si des langues déliées ont dit qu’il s’agit des traces des Sao, il serait très tôt de l’affirmer, a conclu Dr CIISON. Car c’est à la radio carbone de nous en dire plus quant à la datation de ces éléments découverts. Les étudiants que nous avons interrogés à la fin de cette étude guidée, nous confient qu’ils sont très satisfaits de ce moment de pratique archéologique. « Nous remercions les autorités de l’UNEK et les initiateurs de cette soirée d’étude. Ce sont des moments très enrichissants. A présent, je peux faire une différence nette entre une couche archéologique et une couche géologique », a conclu l’étudiant soumis à notre interrogatoire. A l’université Emi Koussi, pour atteindre Le Sommet du Savoir, des possibilités vous seront toujours offertes. En effet, c’est l’excellence que nous visons.

HAM-LONA SEMKADI Laurent

One thought on “Les étudiants de l’Université Emi Koussi Sur les traces de Sao”

Laisser un commentaire