Le personnel administratif et académique de l’UNEKAu service de l’excellence

Dans le souci de rendre son système académique plus performant et plus adapté au contexte universitaire mondial actuel, le personnel administratif et académique de l’Université Emi Koussi sont sans cesse à pied d’œuvre. Une séance de travail vient de se terminée. Tout ceci pour répondre à l’exigence d’une académie universelle toujours en quête de l’excellence.

Réuni autour du Président du Conseil d’Administration, il vient de se terminé à la salle du Rectorat de l’Université Emi Koussi le conseil du personnel administratif et académique de ladite Université. Il était inscrit à l’ordre du jour trois points : Système de compensation des unités des valeurs et les notes, réajustement du jury, harmonisation des procès-verbaux.

Selon le Président du Conseil d’Administration, s’il y a plusieurs facteurs qui contribuent à la réussite d’une université, la scolarité joue un rôle non négligeable dans cette réussite. C’est pour quoi son service doit être bien soigné.

A propos du premier point de l’ordre jour, il a était signifié qu’il existe dans les relevés de notes les UE compensable et les UE non-compensables. Les unités d’enseignement compensables sont dites des UE complémentaires ou transversales. Cependant, la délibération reste de la compétence du jury. L’université Emi Koussi fait confiance à son pressionnel. Et les  plus hautes autorités n’ont aucune influence sur le jury, qui reste independant.

Concernant le second point de l’ordre du jour, après moult propositions, il a été convenu ce qui suit, conformément aux textes de l’UNEK: la composition du jury des examens est à entière responsabilité des doyens.

Pour le troisième point de l’ordre du jour, le PCA remarque que l’Université Emi Koussi s’inscrit dans un système académique et pour cela le travail doit être fourni dans la règle de l’art. Les étudiants doivent rentrer dans leur droit une fois qu’ils sont dans une situation régulière avec l’Université. Les procès-verbaux doivent être à jour et disponibles aussi bien en version numérique et analogique (papier) et sur la bande des données de l’UNEK et dignement signés par le jury de l’année en cours. Une fois que les procès-verbaux sont établis, ils doivent être photocopiés et multipliés ensuite doivent être remis au Président de l’UNEK, au vice-président, aux Doyens, à la scolarité, aux chefs des départements afin de garantir la fiabilité et la stabilité dans le travail. La fiabilité, la transparence et la promptitude est le souci réel de l’administration de l’Université Emi Koussi au service de la Nation.

HAM-LONA SEMKADI Laurent

Laisser un commentaire