Faculté de médecine de l’université Emi Koussi

Les salles de pratique de la faculté de médecine de l’université Emi Koussi sous nos regards

Les salles de pratique de la faculté de médecine de l’université Emi Koussi comportent trois structures : un laboratoire d’expérience et d’analyse, une salle de pratique et une bibliothèque, nous les avons visitées pour vous ; suivez notre reportage sur le Laboratoire et ses cinq différentes paillasses …

 

La paillasse de Bactériologie

La paillasse de bactériologie s’intéresse à étudie des bactéries, à leur classification et à la prévention des maladies dues à des infections bactériennes. Ce compartiment du Laboratoire  s’intéresse non seulement les étudiants en biologie cellulaire mais également les chimistes, les biochimistes, les généticiens, les pathologistes, les immunologistes et les médecins. Signalons qu’au cours des dernières années, les sujets d’investigation de la bactériologie ont été bien au-delà de la simple recherche d’agents pathogènes. La découverte de la fixation d’azote par les bactéries logées dans les nodules radiculaires des plantes légumineuses a été mise à profit afin d’augmenter la fertilité des sols et la productivité des cultures alimentaires. Ce sont des questions de pratique laboratoire auxquelles nos futurs médecins ressortissants de l’UNEK sont souvent en contact dans leurs analyses et expériences au laboratoire alloué à cet effet.

La paillasse d’Hématologie

La paillasse d’hématologie a pour objet l’étude du sang et des organes hématopoïétiques, (organes qui produisent et stockent les cellules sanguines, principalement la moelle osseuse et les ganglions lymphatiques) et de leurs maladies. L’objectif opérationnel de ce paillasse est à deux niveaux : clinique et biologique. Hématologie clinique préparent nos jeunes médecins à une bonne connaissance du sang et ses différentes composantes et avoir une bonne connaissance des pathologies liées au sang. Nos jeunes médecins apprennent donc dans ce paillasse le diagnostic, le traitement et le suivi des anémies, des leucémies, des lymphomes et de nombreuses autres pathologies du sang et de leurs conséquences, comme certaines maladies parasitaires, notamment le paludisme. L’hématologie clinique traite également des troubles de la coagulation du sang et des complications hématologiques de nombreux cancers. Il s’agit d’une discipline de laboratoire qui a pour but d’aider au diagnostic par des méthodes biologiques. L’hématologie biologique quant à elle comprend plusieurs branches : elle est l’étude des cellules sanguines et des tissus hématopoïétiques (cytologie hématologique), l’étude des mécanismes de la coagulation du sang et de ses désordres (hémostase), et l’étude des groupes sanguins et le rôle de certaines cellules sanguines, notamment les globules blancs, dans les mécanismes de l’immunité (immuno-hématologie).

La paillasse de biochimie

La paillasse de biochimie permet le développement et la reproduction des organismes vivants), et des molécules qui le constituent. La biochimie dérivant de la biologie et de la chimie, elle aborde à ce titre, plusieurs aspects du domaine de la chimie du vivant : l’étude structurale et fonctionnelle des molécules biologiques (protéines, lipides, glucides et acides nucléiques) et de leur métabolisme, l’étude des enzymes (enzymologie), ou encore l’étude au niveau moléculaire, de l’expression et de la transmission de l’information génétique. Et avec le robine à chauffe-eau, les biochimistes et médecins peuvent désinfecter au fur et à mesure leur matériels à toutes les minutes afin d’obtenir des résultats fiables et en temps réel.

La paillasse de Parasitologie

La paillasse de parasitologie est chargée d’étudier les parasites en vue de mettre au point des traitements efficaces contre les maladies qu’ils provoquent (parasitoses). Celles-ci touchent actuellement plusieurs centaines de millions de personnes, principalement dans les pays en développement et dans les régions tropicales.

 

La paillasse de sérologie

Cette paillasse permet aux étudiants d’étudier les réactions entre les anticorps et les antigènes dans le sérum sanguin. Elle permet également à nos jeunes médecins d’avoir le résultat d’un examen sérologique afin de l’analyser.

Notons que le laboratoire de l’UNEK a d’abord pour but de permettre aux étudiants d’assimiler les connaissances apprises de manière théorique, il ne peut pour l’instant offrir des services d’utilité publique nous a confié le Directeur du laboratoire M. HALAMOU Lambert. Université Emi Koussi, Le Sommet du Savoir !

HAM-LONA SEMKADI Laurent

 

 

Laisser un commentaire