Plus 200 bourses cette année académique 2019-2020 à l’Université Emi Koussi

Les bourses d’étude, les aides matérielles et financières sont entre autres les faits marquants de cette action sociale.
En cette année académique 2019-2020, l’Université Emi Koussi dans ses œuvres caritatives, a octroyé à plus de deux cents bourses d’études au jeunes tchadiennes, de différentes provinces, des bourses d’étude dans ses différentes facultés.

Celles les plus marquantes sont des bourses octroyées à la Province du Lac, aux meilleurs bacheliers de la session de juillet 2019 à la Fondation Grand Cœur et d’autres à la fondation DAFI…
Répondant de manière prompt et favorable à la sollicitation du numéro un de la Province du Lac Tchad, le Gouverneur Monsieur Adam Nouki Charfadine, le Président du Conseil d’Administration de l’Université Emi Koussi a octroyé une bourse d’étude à vingt (20) nouveaux bacheliers de cette Province en proie à la nébuleuse secte Boko Haram. En effet, considérant l’ignorance, le manque d’éducation et d’instruction, la pauvreté comme les causes principales ou le terrain fertile sur lequel la secte Boko Haram puise sa substance, le PCA de l’UNEK entreprend la combattre par l’éducation. Selon lui, « venir au secours de la population du Lac est non seulement un acte humanitaire, mais le geste le plus patriotique qu’un citoyen peut poser en faveur de ses compatriotes». L’homme fort de cette Province, remerciant le PCA et à travers lui l’UNEK, d’avoir répondu favorablement à son appel et exhorte les autres institutions universitaires d’emboiter les pas du PCA de l’UNEK afin de créer un monde où il fera bon vivre pour la population du Lac.
Une autre bourse à vingt-trois (23) jeunes fut accordée à la Fondation Grand Cœur de la Première Dame HINDA DEBY ITNO. Par cette action, le Président du Conseil d’Administration de l’Université Emi Koussi voudrait se mettre au « côté de la Première Dame pour atteindre les objectifs de lutte contre la pauvreté et par là assister mon pays à atteindre le niveau minimum de développement acceptable correspondant aux objectifs de développement durable (ODD) du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) » dira Dr ALLAH-RIDY KONE.
D’autres bourses ont été accordées, par les initiatives du festival International KODOMMA, aux chefs traditionnels du Cameroun et du Tchad. Les régions du Tchad qui en ont bénéficié sont les Mayo Kebbi/Est et Ouest et la Tandjilé.
En dehors des bourses complète accordées en groupe à des concitoyens, l’Université Emi Koussi a également octroyé des bourses partielles de cinquante pour cent (50%) de réduction à plus d’une soixantaine des jeunes dans le camp de réfugiés de Goré. Ladite bourse est coordonnée à la Fondation DAFI du savant Américain d’origine Allemande, Albert Einstein. L’objectif de cette action est de permettre et de favoriser l’insertion sociale de nos compatriotes de cette localité victimes de la crise socio-politique centrafricaine.
En plus des bourses connues, le Président du Conseil d’Administration de l’UNEK, accorde spontanément et souvent une réduction allant de dix à cinquante pour cent des frais de scolarité aux plus nécessiteux de son institution. Pasteur au cœur d’un bon pasteur !
En tout, plus de deux cents (200) jeunes y compris les expatriés qui bénéficient d’une bourse d’étude complète ou d’une réduction partielle. L’Université Emi Koussi est véritablement au service de la Nation Tchadienne et de l’Afrique.

HAM-LONA SEMKADI Laurent

Laisser un commentaire

Articles Rcents